Arrête de taper !

Votre enfant tape ou il a d’autres comportements violent vis-à-vis de vous, de ses frères et sœurs ou des autres enfants ? Voici une piste d’exploration pour l’aider à changer de comportement.


Quand un enfant s’exprime avec un comportement violent, physique ou verbal, c’est qu’il n’a pas encore découvert un autre comportement qui lui permette d’obtenir ce qu’il veut. C’est donc le comportement qu’il faut changer (et non l’enfant !)



Qu’est ce qui se passe pour l’enfant dans ces situations ?

Quand l’enfant est submergé par une forte émotion difficile à gérer (colère, honte, peur, etc. ) son cerveau a du mal à fonctionner correctement, c’est-à-dire à faire appel à ses capacités de réflexion qui lui permettent d’agir de manière « adéquate » (sans se faire du mal à lui-même ou aux autres). Alors très souvent, l’enfant a un comportement violent.

Du coup, je vous propose de revenir à ce qui active un comportement > l’émotion. L’émotion est liée à une situation que l’enfant vit ou a vécu et qui n’est pas résolue. Par exemple, l’enfant se sent rejeté, il ne se sent pas compris, il ressent de l’injustice ou encore il se sent menacé et insécure. L’enfant aurait donc besoin qu’on porte de l’attention à son émotion, plus précisément au message que traduit l’émotion et au besoin de l’enfant pour transformer cette émotion difficile.

Est-ce que vous me suivez ? en résumé, il y a un lieu de cause à effet entre Besoin > Emotion > Comportement.


Par exemple : J’ai un besoin d’appartenir à un groupe d’amis mais mes copains me rejettent, du coup je suis triste et en colère et pour quand même avoir une interaction avec eux, je vais les taper ou voler leurs affaires.

Au lieu de punir l’enfant qui ressentira cela comme une injustice et qui augmentera encore plus sa colère, je vous propose de revenir au besoin de base : besoin d’appartenance.

La question clé que l’enfant peut se poser dans ce cas est : Comment faire (quel comportement adopter) pour nourrir mon besoin d’appartenance en sachant que mes amis me rejettent ? Il y a bien sur pleins de réponses à cette question et nous, en tant que parents, nous pouvons accompagner notre enfant dans cette réflexion.


En découvrant le besoin profond de votre enfant, vous pouvez l’accompagner vers des comportements non-violents qui lui permettront d’obtenir ce qu’il veut et bien plus encore !


A mon sens, les deux conditions afin que cette stratégie fonctionne sont :

1. Rappeler à votre enfant que vous l’aimez pour qui il est même si parfois il a des comportements qui ne vous plaisent pas

2. Rappeler à votre enfant que vous avez confiance en lui et en ses capacité de progression


Et finalement, afin d’encourager ces nouveaux comportements non-violents, je vous propose bien sûr de souligner chaque progrès vers un comportement non-violent : « je vois que ta sœur et toi jouaient de façon harmonieuse depuis 30 minutes ! ».


Essayer et redites moi 😉

48 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout