Doit-on féliciter nos enfants ?

Faut-il féliciter nos enfants ? Comment féliciter nos enfants ? Est-ce mieux de féliciter ou d’encourager nos enfants ? Mais quelle est la différence ? Et à quoi ça sert de féliciter ou encourager ?


Quand Anna arrive en tenant fièrement son dessin et me demande « Comment tu le trouves maman ? » dois-lui dire que je n’y comprends rien ou est-ce que je me contente de lancer un « très beau » pas très convaincant ? Et quand Robin a enfin rangé sa chambre dois-je le féliciter ou ne rien dire pour éviter qu’il se repose sur ses lauriers ?



En fait, tout est dans la formulation…

Quand le compliment vient du cœur, nous n’allons pas nous priver de féliciter notre enfant ! Si nous sommes sincèrement fiers d’eux ou que nous trouvons qu’ils ont fait des progrès, n’hésitons pas à le leur dire ! De plus, faire des compliments à nos enfants, leur apprends aussi à les recevoir (combien d’adultes ne savent pas recevoir un compliment…).

Par contre, il est important d’être le plus spécifique possible dans nos compliments. En évitant les « Bravo ! » lancés à tout va et en précisant ce qui nous plait dans un dessin ou ce qui nous fait du bien quand il range sa chambre, nous sommes plus sincères avec lui et notre compliment a plus de valeur à ses yeux.


Ce qui peut être dangereux dans les compliments, c’est qu’ils sont porteurs de jugement et cela peut rendre l’enfant dépendant du regard des autres, même s’il est positif.


C’est pourquoi nous allons privilégier l’encouragement. Encourager notre enfant lui permet de prendre conscience de ses progrès et de faire un pas supplémentaire dans son apprentissage. De plus, quand l’enfant parvient à réaliser le chemin qu’il y parcouru ou à identifier les ressources qu’il a mobilisé pour une action, il nourrit sa confiance en lui et son estime de soi.


Voici une méthode pour encourager son enfant :


1. Décrire ce que vous voyez de manière spécifique : - Je vois que tu as ranger tous tes legos dans la boîte, que tu as fait ton lit et que tu as mis tous tes habits dans l’armoire. - Je vois que tu as fait un rond sur ta feuille, quelques traits de couleurs différentes et là, en violet, on dirait des petites montagnes.


2. Poser une question qui permet à l’enfant de réaliser ses progrès ou de prendre conscience de son ressenti : - Comment te sens tu dans une chambre rangée ? - Comment tu as fait pour imaginer tout ça ?


3. Partager avec lui - Ah moi aussi je me sens bien dans une chambre rangée, c’est comme s’il n’y avait plus de nuage dans ma tête et que le soleil était revenu ! - Wouw ! Je suis impressionnée par ton imagination !


En guise de conclusion, voici une citation de Rudolf Dreikurs « L’encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante. »


Alors arrosez vos enfants et dites-moi comment ils ont réagi 😉

60 vues

Jessica Héritier

Formatrice et Accompagnante en Education Positive

jessica@heritier.me - Lausanne

Conditions générales de ventes

  • Facebook Social Icon